Chacun au sein de l’établissement contribue régulièrement à la qualité en cherchant à améliorer le travail fourni.

Toutefois, dans un contexte d’évolution constante de notre environnement institutionnel et de nos missions, et d’adaptation nécessaire de nos métiers et de nos compétences, la mise en œuvre d’une démarche plus structurée est nécessaire pour inscrire la qualité de nos prestations dans la durée et la valoriser auprès de nos bénéficiaires.

C’est pourquoi assurer l’ajustement en continu de nos prestations aux besoins des services réorganisés pour qu’ils effectuent leurs nouvelles missions, et aux besoins des stagiaires pour qu’ils acquièrent les compétences professionnelles nécessaires constitue la motivation première de notre démarche qualité.

Mais aussi, mobiliser chacun d’entre nous autour d’un projet d’établissement partagé et fédérateur où chacun se sent reconnu et impliqué constitue une motivation encore plus grande.

Diriger l’établissement avec succès nécessite de l’orienter, de le piloter, dans une perspective d’amélioration continue des prestations.

Pour ce faire, plusieurs conditions sont nécessaires et complémentaires pour réussir, et se traduisent par les 7 engagements suivants :

Écouter les bénéficiaires directs ou indirects

Il convient de poursuivre les actions entreprises afin de comprendre leurs besoins présents et futurs, de satisfaire leurs attentes et d’anticiper leurs évolutions, qu’il s’agisse des différents services du ministère ou qu’il s’agisse des stagiaires formés au sein de l’établissement.

Renforcer la communauté de travail

La Direction définit les orientations stratégiques de l’établissement et favorise parallèlement les conditions d’un projet professionnel partagé et fédérateur pour l’ensemble des cadres et agents qui constituent la communauté de travail.

Impliquer chaque agent dans la réalisation des objectifs

L’atteinte des objectifs fixés ne peut se faire sans une implication forte de chaque agent.

Piloter les activités et arbitrer les ressources

Piloter les activités comme un système global et systémique contribue à l’efficience de l’établissement.

Développer l’évaluation, vérifier la satisfaction, analyser les résultats

Les décisions efficaces se fondent sur l’analyse de données et d’informations dont le traitement est organisé et managé méthodiquement.

S’inscrire dans une dynamique d’amélioration continue

Du fait des évolutions de l’environnement institutionnel, du contexte professionnel, des missions et des métiers, l’établissement ne peut plus se satisfaire de la conformité mais doit s’adapter et s’améliorer en permanence.

Maîtriser notre impact sur l’environnement

Et prévenir toute forme de risque susceptible de nuire à la santé et à la sécurité des usagers de l’établissement.

14 novembre 2011
Le Directeur de l’établissement,
Clev Reveisein

 

Au delà de l’énoncé de ces 7 engagements forts pris par la Direction, deux points sont également traités : la prise en compte des exigences de toutes les parties intéressées, et la prise en compte des exigences relatives à l’élaboration de la cartographie des processus.

La prise en compte des exigences de toutes les parties intéressées

Toute stratégie professionnelle est basée sur l’identification des besoins et attentes de toutes les parties intéressées (les bénéficiaires directs et indirects, les partenaires et les prestataires associés, le personnel et l’encadrement). Il est important de distinguer les exigences suivantes :

  • les exigences explicites des bénéficiaires (les services, les stagiaires) au regard des cahiers des charges de formation nationaux élaborés en rapport avec les besoins de compétences des services ; mais aussi les exigences implicites (accueil et intégration, conditions logistiques, etc…).
  • les exigences légales et réglementaires pour la sécurité des installations, l’hygiène et la sécurité au travail, les conditions de travail et la santé, la protection de l’environnement et l’éco-responsabilité au sein de l’établissement.
  • les exigences des diverses parties intéressées : le personnel et l’encadrement, les partenaires et enseignants, les prestataires et fournisseurs.

La prise en compte des exigences relatives à l’élaboration de la cartographie des processus

Il existe 3 familles de processus : les processus de direction, les processus supports et les processus de réalisation.

  • Les processus de direction relatifs au « pilotage ENTE » regroupent les activités influant sur l’efficacité du système de management et elles sont sous la responsabilité de la Direction, du Secrétariat Général et de la Direction des Études et de leurs cadres dirigeants.
  • Les processus supports relatifs au « Management des ressources de l’établissement » sont nécessaires pour l’efficacité du fonctionnement : gestion des ressources humaines, gestion des compétences, animation de la vie scolaire, logistique et éco-responsabilité.
  • Les processus de réalisation relatifs à « l’activité formation » (conception, réalisation, évaluation), notre « cœur de métier », regroupent la formation proprement dite, mais également la recherche et le développement, l’innovation pédagogique, les partenariats et les réseaux.